Matadi : A cause des manœuvres dilatoires, un justiciable à deux doigts de la mort

0
75

Alexis Nsiku, un jeune de Ndimba Antoine, un quartier pauvre de Matadi, heurté  par un véhicule est à deux doigts de la mort. Démunie, sa famille n’arrive pas à payer les frais de justice pour signifier à la société Libanaise Transbenz qu’elle a perdu le procès.

Dans le taudis de ses parents où il souffre, l’atmosphère est enveloppée par une odeur fétide. C’est celle de la plaie d’Alexis Nsiku, la quarantaine révolue. Quand ses parents le sortent d’une petite chambre peu éclairée, c’est un malingre, chevelure en bataille qui cri à l’aide. ‘’ Ne me laissez pas mourir,  aidez-moi.’’.  Heurté, il y a une année par un véhicule de la société Libanaise Transbenz au parking Makaku à Mvuadu, sa jambe a été touchée.   Il a été interné à l’Hôpital général de référence   de Kinkanda pendant 5 mois à charge  de ses parents. Les frais d’hospitalisation les ont davantage appauvris. ‘’ C’est dur que de regarder impuissant la mort de son enfant après avoir tout vendu.’’, regrette son père. La situation allant de mal en pis, le malade a été transféré  à l’Institut médical évangélique (Ime) de Kimpese à 145 Km de Matadi. Il n’y est jamais allé par manque de moyens. Le seul espoir reposait sur le procès qu’ils ont pourtant gagné il y a près de 2 mois. Cependant, sa famille n’arrive pas à payer les frais pour signifier la partie perdante. ‘’ Je cherche jusque-là des personnes de bonne volonté. Car, ses parents ne peuvent pas trouver cet argent.’’, explique Léopold Lombo, défenseur judiciaire qui plaide gratuitement pour eux. Il signale que pour des raisons humanitaires, cette société pouvait payer les 8 millions de Fc d’indemnités demandés par la justice.  Et de se plaindre :‘’ Bien que nous ne l’ayons pas encore signifiée, elle vient d’interjeter appel. Ces manœuvres dilatoires mettront beaucoup de temps et le pauvre risque de mourir.’’. Selon le médecin traitant d’Alexis Nsiku,’’ Il faut amputer sa jambe pour le  sauver car elle est gangrenée.’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.