Matadi : il a vainement quémandé de l’aide, il est mort

6
67
L'entrée du cimetiere de Boko dans le secteur de Lufu/Infobascongo
l'entrée du cimetiere de Boko
l'entrée du cimetiere de Boko

Alexis Nsiku, un homme heurté par un gros véhicule à Matadi à 365 km de Kinshasa vient de mourir. Il avait sollicité vainement de l’aide pour l’amputation de sa jambe. 

‘’ Vous ne pouvez pas  imaginer ma douleur. Je voulais que ce garçon vive. Faute d’argent, il quitte la terre des hommes.’’, se larmoie Me Léopold Lombo, son défenseur judiciaire. A Ndimba Antoine, le quartier du défunt, des voisins sont en pleurs. D’autres sont mélancoliques. ‘’ Il fallait bien qu’il aille se reposer avec tout ce qu’il a enduré.’’, lançait une mère.

Alexis Nsiku était cogné il y a près d’une année par un véhicule  de la société Libanaise ‘’ Transbenz ‘’ au parking Makaku à Mvuadu. Cet homme de 42 ans avait été interné cinq mois durant aux frais de ses parents à l’hôpital général de référence de Kiamvu qu’il a quitté par manque de moyens. Son procès contre cette société, il l’avait pourtant gagné. L’infortuné devait recevoir 8 millions de Fc (près de 8.000$). Malheureusement, Transbenz avait interjeté  appel. Le manque d’argent ne permettait pas à son défenseur judiciaire de signifier à la partie perdante le jugement. Gardé dans sa famille sans soins appropriés, sa jambe devait être amputée. Hélas ! Ses SOS à travers les médias pour l’amputation n’avaient reçu aucun écho favorable.

Cette fois, ce sont ses parents qui lancent un SOS. Ils demandent du soutien pour inhumer leur fils.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.