Matadi : dans la rue pour la libération d’un enseignant

0
65

les élèves furieux / infobascongo
les élèves furieux / infobascongo

Les élèves et enseignants de l’Institut Monseigneur Lubaki(Imolu) sont descendus dans la rue à Matadi à 365 km de Kinshasa. Ils réclamaient la libération d’un enseignant écroué   à la prison centrale du Camp Molayi pour avoir tapé une élève. Ils n’ont pas obtenu gain de cause.Ils étaient environ une centaine d’élèves encadrés par leurs enseignants qui réclamaient  la libération de Simon Nsilulu. ‘’Notre départ c’est lorsque nous nous rassurons que Simon Nsilulu touchera à la craie demain… ‘’, lançaient-ils.

C’est depuis hier que cet enseignant est aux arrêts. Selon un enseignant, il a été traduit en justice par les parents de Noella Vita, une de ces élèves de la 5ème année biochimie le samedi dernier. Simon Nsilulu l’avait corrigé par une chiquenaude puisqu’elle  s’exprimait en lingala, langue locale interdite à l’école. Plus tard, l’élève va piquer une crise à la maison. ‘’Pour une si petite chose, il ne mérite pas la prison. Et, ce n’est pas la première fois qu’un enseignant tape un élève’’, ajoute un enseignant. Selon Me Cherine Luzaisu, Avocate, la loi du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant stipule : ‘’ les coups et blessures volontaires ayant entraîné une maladie ou une incapacité de plus de 8 jours sont punis de 6 à 12 mois de servitude pénale et d’une amende de 250.000 à 300.000 fc’’.  Néanmoins, elle pense qu’un lien doit être établie entre le coup porté et la maladie.

 Au gouvernorat leur point de chute, Jean-Marc Nzeyidio, le Maire est allé les apaiser. Il leur a demandé de se calmer. Car, il suit de près la situation. Quant à Josué Nkuti, le Préfet de l’Imolu, il a dispersé les élèves. ‘’ N’aggravons pas la situation, c’est un problème juridique et non politique. Nous nous battrons pour sa liberté ‘’, leur a-t-il dit. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.