In Memoriam :  »César Tsasa avait une forte personnalité. Quand il prenait une décision, il ne reculait pas… »

0
51
César Tsasa/Photo Digital Congo
César Tsasa/Photo Digital Congo

Deux ans viennent de s’écouler depuis que César Tsasa-di-Tumba, ancien Gouverneur du Bas-Congo s’est éteint. A l’occasion de cet anniversaire, un de ses anciens conseillers parlent de ce qu’il a gardé de lui.

Triste qui a requis l’anonymat se souvient de César Tsasa d’abord en tant que Homme. ‘’ Il avait le sens du paternalisme. Il était aimant, bon encadreur, lent à sanctionner accordant le pardon pour permettre à celui qui est fautif de changer’’.

Maintes fois s’arrêtait quand il parlait. Que de souvenirs se bousculaient dans sa mémoire. Et quand il reprend la parole, il esquisse un petit sourire et lance : César avait une forte personnalité. Quand il prenait une décision, il ne reculait pas. Car, il la mûrissait et s’arrangeait pour qu’elle soit respectée.

Parlant de l’illustre disparu comme acteur politique, il paraphrase une célébrité du Mouvement de libération du congo(Mlc). Celle-ci avait dit lorsque l’ancien Gouverneur quittait le gouvernorat pour l’Assemblée Nationale : ‘’C’est un ouf de soulagement.car, tant qu’il tenait les rênes de la province, nous ne pouvions rien faire’’. C’était pour dire qu’il s’avait s’y prendre politiquement.

A propos des actions qu’il a menées, il signale que c’étaient d’intérêt général. Il cite en premier lieu le péage sur la route nationale numéro 1 Matadi-Kinshasa. ‘’ Les gens ont fortement combattu cela disant que ses recettes serviront au Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie(Pprd), parti du Chef de l’Etat. Convaincu et engagé, il a réussi’’, témoigne-t-il. Il signale qu’aujourd’hui que les recettes du péage servent à la construction du boulevard Lumumba de Kinshasa, du pont Mpozo…Mais a aussi réhabilité d’autres routes et infrastructures au Bas-Congo.

 Une autre action qui lui revient à l’Esprit, c’est l’implication de César Tsasa à sortir les ports maritimes de la province de la menace de fermeture qui pesait sur eux de la part de l’Organisation maritime internationale(Omi). Et de renchérir : Il a su déjouer le jeu de Kinshasa qui à cette époque tenait à la privatisation du port’’.

Comme si, c’était l’occasion de dire merci à l’ancien Gouverneur qui avait fait de lui son Conseiller, il conclut non sans peine :’’il nous a façonné. Cet homme avait ses défauts mais qui n’avaient pas pris le dessus sur ses qualités’’.

César Tsasa a dirigé 6 ans durant le Bas-Congo .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.