Matadi : Le poliovirus sauvage confirmé

0
77
Un quartier périphérique de Matadi / Infobascongo

 .

Un quartier périphérique de Matadi / Infobascongo

Un cas de poliomyélite a été confirmé hier à Matadi, Chef-lieu du Bas-Congo. Face à cette situation, une campagne de vaccination est prévue sous peu

Elève en première année secondaire à l’école Mvibudulu, cette fille de 14 ans ne marche plus actuellement.

Selon le rapport d’investigation de la zone de santé de Matadi du 12 Février 2011, ‘’la victime souffre donc d’une paralysie flasque dû au polio virus sauvage type 1.’’

En Décembre dernier, elle a connu une boiterie à la marche survenue sans fièvre, sans diarrhée. Après lui avoir appliqué une pommade anti-inflammatoire sans résultat, Sa tante l’a acheminé à l’aire de santé Ngadi, dans la commune de Mvuzi.

‘’Sur base des analyses faites sur l’échantillon prélevé à l’Institut national des recherches biologiques (Inrb) à Kinshasa, nous avons déclaré ce cas positif.’’, a fait savoir Handrick Mampuya, Médecin chef de district sanitaire de Mvuzi. Du coup, le médecin chef de zone de santé, superviseur du programme élargie de vaccination (Pev), infirmiers titulaires ont plaidoyé pour une campagne riposte sur toute l’étendue du Bas-Congo.

 ‘’ Vu les 4 cas déclarés à Kwimba, Moanda, Boma-Bungu et Matadi, cette campagne s’étend sur les seize zones de santé car le virus circule encore.’’, explique Anicet Ngumba, Data manager provincial du Pev.

 Pour Docteur Julien Ngita, Médecin chef de zone de santé de Matadi, ‘’la cause de cette maladie est la présence du virus de poliovirus sauvage. Nous reconnaissons aussi que les conditions hygiéniques ne sont pas bonnes dans la province.

 Cette campagne riposte est prévue du 24 au 26 Février. Elle vise près de 542473 enfants de 0 à 5 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.