Papy Mantezolo : “L’Assemblée provinciale du Kongo central ne se substituera jamais à l’antichambre du gouverneur de province”

0
244

L’organe délibérant du Kongo central, n’attend pas servir de marche-pied au prochain gouverneur qui sera élu le lundi 29 avril prochain. Lors de l’installation du bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Kongo central, jeudi 18 avril, Papy Matezolo Diatezua, président, d’un ton ferme, assure que la première institution provinciale ne transigera pas.

Le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central connaît parfaitement bien les problèmes qui écument sa province notamment l’insécurité, l’insalubrité, des routes vétustes… Pour cela, il n’attend que l’organe délibérant remplisse correctement sa mission. “Nous sommes donc appelés à jouer notre rôle de : légiférer, contrôler et représenter le peuple afin de règlementer la vie de notre population”. Du coup, il donne la ligne directrice de sa vision “ne pas servir de caisse de résonance à l’exécutif provincial”. “Pendant notre mandat, l’Assemblée provinciale du Kongo central ne se substituera jamais, alors jamais à l’antichambre du gouverneur de province qui pouvait nous manipuler à souhait contre les intérêts du peuple”, promet-il, conscient de l’espoir que son élection a suscité et la joie immense auprès de la population.

Une assemblée qui veut s’assumer

L’actuel bureau tient à une collaboration franche avec l’exécutif provincial sans pourtant exclure le contrôle et se montre disponible à travailler avec tout le monde pour le développement du Kongo central. “Rendons-nous donc disponibles, accessibles et humbles afin de refléter l’image de l’Assemblée provinciale renouvelée dans la cohésion provinciale pour le développement de notre chère province”, exhorte-t-il.
Un discours quasi motivateur qu’intériorisent les députés provinciaux. “Nous avons maintenant un président qui ne peut pas être manipulé comme ce fut le cas des autres. C’est lui la première autorité provinciale, s’il est corrompu la province ne pourra se développer. Nous l’apprécierons à travers ses réalisations”, promet Didier Nkongo, député provincial élu de Tshela.
Cependant, Édouard Samba Situ voit en Matezolo l’incarcération des valeurs Kongo. “La population du Kongo central peut avoir un ouf de soulagement. Aujourd’hui, nous avons un président de l’Assemblée provinciale qui incarne à mon avis les valeurs Kongo. Nous avons intérêt à croire que le changement commence aujourd’hui et qu’avec l’honorable Papy Matezolo, nous avons le droit d’espérer”, croit-il dur comme fer.

Être attentif

Le président du bureau d’âge qui a procédé à l’installation de cette nouvelle équipe dirigeante de l’assemblée provinciale du Kongo central, Thomas Yobila Banzenza, qui a rempli la mission lui assignée à son bureau s’est aussi adressé à eux : “la population du Kongo central et tous les honorables députés provinciaux attendent beaucoup de vous. Soyez attentifs à leurs préoccupations. Cette province a trop de problèmes, ne laissez pas la place à la distraction et au clivage”, conseille-t-il. Et de poursuivre : “Nous avons confiance en vous. Je suis persuadé qu’avec l’appui de nous tous, vous serez en mesure de transcender et de trouver des solutions pour soulager les besoins de notre population. Personnellement, je suis disposé à mettre mon expertise au service de l’Assemblée provinciale pour vous accompagner”