Matadi : Encouragés par leurs dirigeants les jeunes joueurs de football pratiquent du fétichisme

0
49
Jeunes joueurs/ Photo Infobascongo
Jeunes joueurs/ Photo Infobascongo
Jeunes joueurs/ Photo Infobascongo

Parrainés par les dirigeants, les jeunes joueurs font de plus en plus du fétichisme leur apanage. Ils y éprouvent un engouement.

Au terrain Jabaco situé dans un quartier populeux de Matadi à 365 km de Kinshasa, un tournoi de jeunes  U -17 et U – 20(moins de 17 ans et moins de 20 ans) s’ organise. Deux équipes s’affrontent. Un féticheur habillé en soutane rouge munie de pentacles, asperge un liquide nauséabond sur le terrain avant le coup d’envoi. Les joueurs en file indienne, entrent et posent  leurs chaussures. Celui qui passe au travers est  écarté.  Dans le camp adverse, les joueurs sont alignés devant le but. Le capitaine sort trois œufs qu’il se met aussitôt à casser.   

C’est  avec ce  scénario que débutent souvent les matches en ce lieu.   M. Kibi,  président sportif du F.C Violette junior croit dur comme fer : « La violation des consignes du féticheur peut entraîner une conséquence néfaste  voire la défaite.»

Roger Mbetolo, conseiller sportif d’Etoile soutient ccet avis:«C’est une réalité africaine incontournable. Bien qu’  ils ne soient pas encore seniors, il faut déjà les initier» . 

Loin de miroiter la réalité,  cette pratique malgré tout minaude. Les adultes détiennent la palme d’or. Pourtant, elle n’assouvit pas leurs besoins. « Ce monsieur est un charlatan. Il doit rembourser nos 35.000 Fc. Nous venons de perdre en dépit de toutes ses assurances», vocifère  un  dirigeant de Diata diata.  Leur équipe s’est fait battre par le F.C Violette un but à zéro à la finale.       

Cependant, quelques-uns sont contre le fétichisme.  Muller Lutelo  président sportif de T.C Elima s’est exprimé en ces termes : « Nous venons d’assister à un bon match de football. Un fait  regrettable cependant, à cet âge ils suivent déjà les pas de leurs  aînés.» 

RKM,un passionné du ballon rond renchérit:«L’avenir du football leur appartient. Je le dis sans ambages, il  encourt un danger. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.