Hors session de l’examen d’Etat au Kongo central 1: le Proved John Bopilo met en garde contre la corruption

0
650

Ne soyons pas ceux sur qui le scandale arrivera”. Le Proved de la province éducationelle Kongo central 1 John Bopilo conscientisait ainsi tous les acteurs impliqués à la hors session de l’examen d’état au cours de la cérémonie de lancement de ces épreuves nationales à l’école primaire 1 Vuvu Kieto, à Matadi.

Pendant ces épreuves, certains élèves s’organisent pour passer des pots-de-vin aux surveillant qui changent d’objectifs. “Conjuguons tous nos efforts et multiplions les actions contre toute forme d’anti valeurs, particulièrement en cette période. Ne soyons pas ceux sur qui le scandale arrivera car il en va de notre honneur et de notre crédibilité”. Le Proved les invite  » à privilégier une atmosphère de paix dans la défense de leur intérêt pendant la passation desdites épreuves voire jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours”. “Le combat est noble, mais nous devons le mener dans le respect des textes, la discipline et conscience patriotique afin d’éviter la grogne observée ailleurs, à la veille desdites épreuves. J’en appelle donc à un devoir de conscience collective”, interpelle-t-il. Objectif : »Préserver les acquis des pourparlers déjà engagés pour l’amélioration des conditions de travail du personnel enseignant à tous les niveaux ». Il salue par la même occasion, les efforts déployés par le gouvernement central que provincial pour ce faire.

Les élèves aussi

John Bopilo ne s’est pas seulement appesanti à s’adresser au personnel enseignant de sa juridiction, mais aussi aux élèves à qui il rappelle les valeurs sociétales. “L’avenir de notre société est tributaire du sérieux, de la qualité de vos études et de la mise en exécution des valeurs d’excellence que nous vous transmettons pendant votre cursus scolaire. Lesdites épreuves viennent donc évaluer vos compétences essentielles, conditions sine qua none nous permettant de bien continuer à investir dans le capital humain que vous êtes”,les rappelle-t-il avant de les encourager » à donner le meilleur d’eux-mêmes pour décrocher leur diplôme. John Bopilo conclut :“Je vous encourage à faire preuve des capacités sans mesure et de vous assumer pleinement. Ce que vous accomplissez aujourd’hui est la clé pour vous permettre de décrocher vos diplômes d’État. De ma part, j’ai la forte conviction que vous serez tous à la hauteur de vos épreuves et du résultat escompté. ”

Aux eépreuves d’examen d’état de l’année passée, il avait été dénoncé la corruption au Kongo central 1.

Herdie Malonda est concernée par ces épreuves de cette édition. Elle n’est pas étonnée par le message du Proved car dit-elle, » je suis témoin de Jéhovah, je sais déjà que tricher est mauvais. Mais c’est bien de le rappeler parce que je sais déjà que beaucoup compte sur le labo(labo, l’utilisation des personnes externes payées pour résoudre les questions des examens à l’extérieur au profit des élèves, Ndlr) ».

Quatre jours d’épreuves

A la province éducationnelle Kongo central 1, 30 349 candidats finalistes affrontent ces épreuves dont 13 390 filles pour le cycle long. Au cycle court, 57 candidats y font face parmi eux une fille.
Il y a au total 82 centres de passation : 22 à Matadi ; 14 à Boma ; 16 dans le territoire de Muanda, huit à Seke Banza, dix à Lukula et douze à Tshela. Cette série d’épreuves lancée par le vice-gouverneur Grâce Bilolo se déroule en quatre étapes: La dissertation, les épreuves techniques pour le cycle long, l’oracle de français et la pratique.