Ruffin Bangu- Gloria Tuluka, candidats gouverneur et vice-gouverneur du Kongo central : « Atteindre une forte croissance pour lutter contre la pauvreté est l’objectif de notre programme d’actions »

0
801

C’est l’un des cinq tickets mixtes à l’élection du gouverneur et vice-gouverneur du Kongo central, le 29 avril 2024 :Ruffin Bangu Mbwandi Pwaty et Gloria Tuluka Nzuzi de l’Alliance pour les actions de développement du Congo et Alliers (AADC-A), parti membre de l’Union sacrée de la nation, propose un programme d’actions dont l’objectif est de créer les conditions d’atteinte d’une forte croissance dans le Kongo central pour lutter contre la pauvreté. Pour ce tandem, seule la croissance peut créer les richesses qui serviront à mener des actions sociales pour juguler cette pauvreté.

Le programme d’actions de Ruffin Bangu, candidat gouverneur au Kongo central, s’articule sur des secteurs qui relèvent tant des compétences exclusives des provinces que des domaines de collaboration, à savoir:

  • le secteur politique, administratif et sécuritaire;
  • le secteur économique et financier;
  • les infrastructures;
  • le secteur social et culturel.
    Zoom d’abord sur le secteur politique, administratif et sécuritaire.

« Une fois élus par les grands électeurs, nous nous engageons à assainir l’environnement politique et sécuritaire de la province pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens et ainsi créer les conditions de relance de l’économie », promettent Ruffin Bangu et Gloria Tuluka.

Instaurer la paix civile et sociale

« Notre gouvernement mettra en place un cadre de concertation avec toutes les forces vives de la province pour identifier d’une part, les frustrations susceptibles de perturber la paix civile et sociale et d’autre part, d’y apporter des solutions avec le concours des parties concernées, précise Gloria Tuluka que nous avons jointe.
Un travail d’identification de différents partenaires sera fait en amont.
Le gouvernement de Ruffin Bangu compte veiller aussi à l’application stricte et sans complaisance de toutes les lois de la République pour que celles-ci s’appliquent à tout citoyen quel que soit son rang social.

Bannir tracasseries et corruption

Le Kongo central que ce duo veut diriger est aussi miné par la corruption. « Pour lutter contre les tracasseries administratives et la corruption, nous allons arrêter, avec le concours des responsables de différents services de sécurité, des mesures pertinentes tant de motivation que de dissuasion pour atteindre cet objectif », indique Gloria Tuluka.

En claire, les forces combattantes, les forces de l’ordre et les services de renseignement opérant dans la province seront mis à contribution.
En outre, leur programme prévoit la mise en place de cadres permanents avec les opérateurs économiques. Objectif: dénoncer toute tracasserie et corruption, proposer des solutions à ce fléau pour améliorer le climat des affaires, vulgariser auprès des opérateurs économiques leurs obligations.

Fonction publique de développement

Il sera question pour le gouverneur et la vice-gouverneure « de restructurer la fonction publique de la province conformément à l’article 204 de la Constitution en se conformant aux orientations de la réforme en cours de la fonction publique nationale, le but étant de mettre en place une fonction publique sur toute l’étendue de la province, compétente, formée, équipée et motivée ».

Des statistiques fiables

Il sera aussi question de redynamiser le service provincial des statistiques pour pouvoir planifier et assurer le suivi des actions mises en oeuvre dans le cadre de la planification. Pour ce faire, les antennes provinciales de l’Institut national des statistiques (INS) et le Service national des statistiques agricoles (SNSA) seront suffisamment équipés et leur personnel motivé.

Gouvernement et Assemblée provinciale en bon terme

C’est monnaie courante que l’Assemblée provinciale et le gouvernement provincial se regardent en chiens de faïence. Du coup, le Kongo central en pâtit. Pour harmoniser les relations entre les deux institutions , Rupphin Bangu et Gloria Tuluka, s’engagent à « mettre les députés provinciaux à l’abri des besoins primaires et leur offrir les conditions les meilleures de travail ». Ils promettent « veiller à ce que le budget de l’Assémblée provinciale soit effectivement libéré dans le délai pour son bon fonctionnement ».

Songololo, nouveau Chef-lieu

Enfin, le programme du gouvernement Bangu, va relancer le projet de transfert du Chef-lieu de la province à Songololo. L’option de ce transfert de Matadi à Songololo a été levée dès le lendemain de l’accession de la RDC à l’indépendance. Ruffin Bangu et Gloria Tuluka se proposent de diligenter des études de faisabilité afin d’en connaître le coût et envisager un calendrier pour sa concrétisation.

Le secteur économique et financier est la prochaine étape de notre découverte du programme d’actions du tandem Bangu-Tuluka.

L’élection aura lieu le 29 avril 2024.