Les morts des bombardements des camps Mungunga et Lushagala reposeront dans un mausolée

0
211

Ils sont passés de vie à trépas,35 paisibles déplacés qui ,pourtant, croyaient avoir trouvé asile à Mungunga et Lushagala, au Nord-Kivu,en RDC. Que non! Le M23 les ont bombardés. Pour qu’ils restent à jamais dans la memoire des Congolais,leur sépulture sera un mausolée digne à Goma. Il sera érigé grâce au Fond national des réparations des victimes des violences sexuelles liées aux conflit et des victimes des crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité (Fonarev).

Dans leurs véhicules,à perte de vue, les ministres,des Affaires sociales et solidarité humanitaire Modeste Mutinga,des Droits humains Albert-Fabrice Puela qu’accompagnent le gouverneur du Nord+Kivu le Général Major Peter Cirimwamy, le directeur général du Fonarev Lucien Lundula.. découvrent ce lieu verdoyant où demeurera désormais ces 35 Congolais: un hectare. Il est non loin de la dernière ligne d’attaque des FARDC, à quelques kilomètres de Giseni, en territoire de Nyragongo à 4 km de Goma. Ces infortunés avaient cru dur comme fer que Munganga et Lushagala étaient une oasis. C’était sans compter sur la cruauté des rebelles du M23. Ils reposeront ici. Leurs noms figureront dans la crypte du mausolée que va ériger le Fonarev,une structure parrainée par la Première dame de la RDC Denise Nyakeru pour perpétuer leurs mémoires. Pas exclus d’y lire: ces hommes, femmes et enfants Congolais sont morts à cause de la barbarie du M23…Ce crime est encore là,un énième Genocoste( Génocide pour des causes économiques). Cette nourrissonne de six mois sur le dos de sa mère morte qui pleurait constatant son indifférence , grande pourra venir s’incliner sur la mémoire de sa mère.

Modeste Mutinga et Albert-Fabrice Puela ont rempli toutes les formalités d’acquisition de cet espace avec les ayants droits.

C’est dimanche 11 mai que l’ensevelissement de ces Congolais aura lieu. C’est encore le Fonarev qui est mis à contribution.