spot_img
mercredi, avril 24, 2024
More
    spot_img
    AccueilActualitésSociétéBas-Congo : la Ratelki partie en fumée

    Bas-Congo : la Ratelki partie en fumée

    -

     

     

     

     

     

    le materiel de la Ratelki consumé/Infobascongo
    le materiel de la Ratelki consumé/Infobascongo

    Les installations de la Radio télévision kimbanguiste (Ratelki) de Mvuzi à Matadi à 365 km de Kinshasa ont été consumées dans la nuit du jeudi à vendredi. La coupure du fil de moyenne tension serait la principale cause.

     

     

     

     

     

    ‘’Tout est cendre. ‘’, se larmoie Longo Fafana, journaliste à Ratelki. Des Kimbanguistes larmes aux yeux n’arrivent à s’expliquer ce malheur. La pluie diluvienne du hier était accompagnée des tonnerres qui ont coupé le fil moyenne tension. Des étincelles avaient engendré du feu qui a consumé tous le matériel.  Les efforts des pieds gauches ont été vains (Pied gauche : fidèle kimbanguiste qui fait office de surveillant, Ndlr). ‘’ Malgré que nous avons même foré le mur, nous ne pouvions arrêter ce feu violent.’’, explique triste Mas Mansanga. Cependant pour un technicien Kimbanguiste,’’ cet incendie n’est que la résultante d’une mauvaise gestion.’’. Ce dernier ne comprend pas comment ses collègues soient partis avec les clés des installations. Il se soucie que cette radio, fruit des collectes des Kimbanguistes à hauteur de plus de 200.000$ soit partie en fumée.

    C’est depuis  avril 2006 que ce média a vu le jour  avec d’abord la partie radio. Il a été inauguré par Simon Kimbangu, le Chef spirituel de l’église Kimbanguiste. Objectif :’’ vulgariser son message jusqu’au Congo-Brazzaville et Angola à partir de Kamba, appelé la nouvelle Jérusalem.’’. Avec un matériel numérique nec plus ultra, c’était une de rares radios puissante de la RD Congo. Elle était captée jusqu’à Luanda en Angola, à Pointe noire au Congo-Brazzaville… ‘’ A cause de la  course aux postes, la négligence a gagné du terrain’’, reconnaît un Kimbanguiste. Il explique que leur émetteur de 3000 watts placés à Soyo, un lieu élevé de Matadi et un centre d’émission  avait même était descendu sans motif plausible pour leur station de Mvuzi ce qui avait occasionné une perte d’émission. La négligence de la protection de l’émetteur avait fait baisser la puissance à 1000 watts.   Du coup, la chaîne ne portait plus. Les manquements observés dans la gestion de la Ratelki avaient même poussé  les autorités de cette église à vouloir la transférer à Lubumbashi au Katanga.

    A en croire un technicien de la Rtnc, le responsable d’une maison de la radio ne peut jamais partir avec la clé chez lui. ‘’ C’est malheureusement ce qui a été fait hier.’’, regrette F.K qui signale que cette radio n’est pas assurée.  

     

     

    Articles Liés

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

    Stay Connected

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    0SuiveursSuivre
    21,600AbonnésS'abonner

    Articles recents