Bas-Congo : Coupé de ses allocations, le gouvernement provincial essoufflé

13
38
Conseil des Ministres

Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Le gouvernement provincial tourne au ralenti. Il ne bénéficie plus des allocations venant du gouvernement central. Cette situation ne permet plus au Bas-Congo de faire face à ses exigences.

 

 Les Députés provinciaux et le personnel administratif ne sont pas payés il y a trois mois. La paie de janvier n’est pas encore intervenue pour tous les membres du gouvernement provincial et personnel de leurs cabinets.

C’est depuis trois mois que beaucoup de problèmes qui se posent au sein du gouvernement provincial ne trouvent pas de solutions. Autrefois, ce sont  les allocations en provenance du gouvernement central, ce en lieu et place de la retenue à la source que consacre la constitution qui faisaient tant soi-peu bouger la province. Les travaux de génie-civil amorcés marquent le pas. Autres moyens qui reconstruisaient la province, l’argent du péage. Cette initiative du Bas-Congo qui générerait aujourd’hui deux millions de $ est à présent sous le contrôle de Kinshasa au travers du Fond national d’entretien routier(Foner). Celui-ci a remis la gestion à l’entreprise Chinoise Crec.

Fin janvier, Deo Nkusu, le Vice-gouverneur est allé discuter avec les autorités du ministère national des Travaux publics et infrastructures à propos de son pourcentage sur le péage. Car, des sources concordantes, la province ne perçoit que 110.000$, ce au taux de change de 1$ pour 840fc. Pourtant, les textes parlent de 20%. A en croire, un membre du cabinet du gouverneur, le gouvernement central a accepté de payer ce pourcentage.

Cependant pour l’heure, le gouvernement provincial se sent asphyxié. La Radio télévision nationale, chaîne provinciale n’émet plus il y a maintenant une semaine faute de faisceaux endommagés par le tonnerre. Le gouvernement provincial s’est déclaré incapable de trouver les 12.000 $ qu’il faut pour décanter la situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.