Kisantu: une altercation entre des adeptes de Ne Muanda Nsemi et des policiers fait au moins deux morts

0
70
tenue des ex BDK/infobascongo

Crépitement des balles à Kisantu, au Kongo central le 13 avril après des échauffourées entre des militants de Bundu dia Mayala (BDM), parti de Ne Muanda Nsemi et les forces de l’ordre. Deux personnes en sont mortes selon une source digne de foi.

Cette source signale qu’une femme de ce mouvement est morte par balle et un policier par arme blanche. Plusieurs blessés sont aussi enregistrés.
Les militants du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala(ex BDK) s’en prendraient aux non originaires (les Kasaïens plus précisément selon notre source) et les Chinois(Kasaïens, originaires des deux Kasaïs, appelés aussi balubas, tribu à laquelle appartient le président de la RDC Félix Tshisekedi, Ndlr). Ils ont barricadé la nationale numéro 1, à hauteur de Kisantu. A une vingtaine, il faisait face à juste une poignée de policiers.  »Le colonel de la police leur a demandé de ne pas marcher compte tenu de la période délicate marquée par le Coronavirus, ils n’ont pas voulu », explique un témoin. Il poursuit  »qu’ils revendiquent notamment la réhabilitation du palais royal de leur chef  »

Le témoin

A Kasangulu et Sonabata, il est aussi signalé un mouvement des militants de BDM.

Selon le gouverneur du Kongo central,les échauffourées ont fait quatre morts(trois adeptes de BDM et un policier).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.