A Muanda, des bandits ôtent la vie à Evariste Mavinga

0
570

A l’aube du mardi 9 janvier, à l’église “Enseignement de Jésus-Christ”, dans la localité de Buamanu, dans la cité côtière de Muanda, tous les fidèles sont en émoi totale. Ils pleurent leur pasteur que des bandits à main armée ont tué aux environs d’une heure. Ils lui ont logé une balle dans la tête.

“Quand ces gens ont heurté la porte, à première vue, nous avons cru que c’était papa (Pasteur Evariste). Ils nous ont défendus d’esquisser le moindre mouvement. Ils nous ont ravi les téléphones, sacs et argent. Nous leur avons dit que nous sommes venus dans cette église malade. C’était pour y passer nuit (prier, Ndlr). Ils ont ligoté tous les hommes. « Où est votre papa ? », nous ont-ils demandé. « Nous ne savons pas », avions-nous répondu. Ils nous ont conduits dehors et nous ont braqués des armes et menacés de nous tuer. Au cri d’un garçon “papa” lorsqu’un d’eux à pousser la porte, ils l’ont immédiatement identifié et l’ont tué”, raconte une fidèle en pleurs.

Un mort de trop

A bien scruter ce témoignage, ces inciviques ont prémédité cet assassinat. Ces bandits, cinq au total, ont emporté une importante somme d’argent, deux motos et autres biens de valeurs. “Quand ils sont partis, dès militaires sont apparus et n’étaient pas capable d’agir. Ils étaient complices alors qu’à ce moment-là papa respirait encore”, regrette-t-elle. Ce meurtre intervient après celui d’un cambiste, Papy Katumba, le 17 octobre 2023.