« Ensemble, nous pouvons bâtir un Kongo central fort et uni »: Fabrice Ngiadulu Ngila, candidat sénateur, aux députés provinciaux

0
481

« Natif de Matadi, originaire du secteur Kimbanza, dans le territoire de Luozi, au Kongo central, Fabrice Ngila est candidat à l’élection sénatoriale du 29 avril 2024.Il est porteur d’une grande vision pour le Kongo central qu’il veut fort et uni. C’est pour cela qu’il sollicite le suffrage des députés provinciaux.

C’est un digne fils Kongo, pétri de compétences, fort d’une expérience entrepreneuriale internationale, chef d’entreprises dans divers secteurs en Europe et Afrique, qui veut faire partie des quatre sénateurs du Kongo central. Engagé politiquement aux côtés du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il a une vision axée sur cinq piliers. L’un d’eux est: « La gouvernance.' »
« Chers honorables députés, élus du peuple, nos ancêtres attendent de vous le choix de la raison et de l’honnêteté, de la paix et de la justice, du développement et de l’épanouissement de notre peuple », leur rappelle Fabrice Ngila. C’est avec eux qu’il veut cheminer , »Ensemble, nous pouvons bâtir un Kongo central fort et uni », estime-t-il.

Mais c’est quoi la gouvernance? Pour Fabrice Ngila, « gouvernance désigne un ensemble de décisions, de règles et de pratiques visant à assurer le fonctionnement optimal d’une organisation, ainsi que les organes structurels chargés de formuler ces décisions, règles et pratiques, de les mettre en œuvre et d’en assurer le contrôle ». Pour le Kongo central, il envisage une gouvernance qui vise à consolider la paix et à éradiquer l’insécurité, car « ces deux facteurs, précise-t-il, constituent le socle de toute réussite en matière de gouvernance ».

Consolider la paix

Que de vies humaines sont en danger à cause du manque de paix sociale dans la province de Ngila. C’est ainsi qu’il compte
« créer les conditions d’une coexistence et d’un changement social pacifique et durable en s’attaquant aux inégalités, injustices ou conflits entre des groupes de personnes, par le biais des institutions ou de processus établis ». « Ceci est une entreprise de longue haleine et nécessite également un transfert de pouvoir et une plus grande équité sociale mais c’est un choix que nous assumons », reconnaît ce fervent croyant au potentiel et à l’essor imminent du Kongo central.

Éradiquer l’insécurité

Depuis plusieurs années, le Kongo central est le théâtre de l’insécurité. Viols, vols, assassinats… Ngiandulu pense « qu’éradiquer l’insécurité rime avec la création des emplois en faveur du petit peuple, le suivi intègre des arrêts de la justice, le renforcement des éléments de la police, la stabilité de l’électricité dans des zones à problème ».
Il entend initier plusieurs plaidoyers et actions pour baisser sensiblement sinon éradiquer ce fléau, entre autres, la révision des conditions de travail des policiers, l’augmentation de leurs effectifs, la modernisation de leurs équipements et infrastructures, le renforcement des patrouilles, la réinsertion sociale des délinquants, la mise en place des postes de contrôle, des stratégies de prévention du crime, l’organisation de forums de dialogue et des mécanismes de médiation communautaire, la promotion de la justice réparatrice. « L’objectif majeur est de créer un environnement sécuritaire dans le Kongo central, favorisant ainsi le développement durable et le bien-être de tous », rêve-t-il.

Autre chose, « renforcer la gouvernance judiciaire ». Pour le candidat , »elle se construit sur la base de l’indépendance de la justice, du respect des droits humains et de l’affirmation de la suprématie de la loi à l’égard de tous. Il faut des stratégies de réforme pour y arriver ».

Fabrice Ngila propose aussi la création d’un panel provincial voire national de suivi des actions judiciaires au sens large du terme et invite l’appareil judiciaire du Kongo central à promouvoir une justice équitable, transparente et accessible pour tous les citoyens de la province.

Enfin, il faudra pour lui, rétablir l’État de droit. » Il repose sur trois piliers: le respect de la hiérarchie des normes; l’égalité des citoyens devant la loi; la mise en place de la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

A découvrir dans les prochaines éditions, les quatre autre piliers de la vision de Fabrice Ngiadulu Ngila pour un Kongo central fort et uni.