Matadi : sensibilisées, des femmes se sont fait dépister

3
62
rencontre des femmes organisée par Cafco/infobascongo
rencontre des femmes organisée par Cafco/infobascongo

Grâce à sa capacité de mobilisation,  le Cadre Permanent de concertation(Cafco) a obtenu l’appui du Pnmls un soutien financier. Celui-ci a permis l’organisation d’une matinée de sensibilisation des femmes et jeunes filles sur la prévention du Vih/Sida qui se féminise et sur le Conseil et dépistage volontaire (Cdv) à Matadi. C’était une réussite.

‘’ 40 femmes ont été dépistées après cette matinée.’’, selon le rapport de Cdv de Mvuzi, une des communes de Matadi. Ce résultat a enchanté Léontine Kiminu, Présidente de Cafco. ‘’ Je suis vraiment très satisfaite de ce résultat. Car, nous avons atteint l’objectif.’’.  Selon elle, les activités de sensibilisation du Vih/Sida exigent que 10% des personnes sensibilisées acceptent de se faire dépister.  Elles étaient légèrement au dessus de 400 femmes dans la salle Victoria de Kinkanda à Matadi à 365 Km de Kinshasa. ‘’ Cafco en 2009 nous a démontré ses grandes capacités de mobilisation des femmes, y compris celles du monde rural. C’est la raison pour laquelle, nous avons répondu favorablement à sa demande d’appui sur cette activité.’’, a déclaré Mathieu Luvunu, Coordonnateur du Programme national multisectoriel de lutte contre le Sida (Pnmls).

Au Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, le Sida se féminise. Selon un rapport de février 2010 du Programme nationale de lutte contre le sida,

’ 6 femmes sur 10 sont atteintes du Sida dans le Bas-Congo.’’. Didienne, personnel du Pnls explique : ‘’Sa vulnérabilité est due aux facteurs biologiques, sociologiques, économiques et politiques ‘’.

Pourtant, il a été prouvé que les femmes ne sont pas ignorantes de cette pandémie. Sur les dix femmes qui ont participé au concours organisé par Cafco sur des questions en rapport avec le Vih/Sida, huit ont répondues correctement. Des cadeaux leurs ont été donnés.  Cependant, Didienne est catégorique : ‘’la femme doit appliquer la bonne fidélité. Car, la parité sera une réussite avec des femmes saines’’. Aux jeunes filles, il a été recommandé l’abstinence.

Cette sensibilisation a fortement réjoui les femmes. ‘’ C’est bien de se rencontrer comme ça, de partager des expériences. Nous devons fournir des efforts pour renverser la tendance de cette  pandémie.’’, a dit décidé Mimi Kenda. La prise de conscience de la femme a été appréciée par Jacquie Mbatshi, épouse du Gouverneur : ‘’Voilà pourquoi, nous avons souscrits à doter les femmes du Bas-Congo d’une maison pour qu’elles partagent leur expérience.’’, a-t-elle fait savoir.

Quant à Mme Mavuela, Conseillère de la Ministre en charge de la famille, genre et enfant, elle a prescrit aux femmes l’unité pour mettre fin aux violences faites aux femmes et à la jeune fille porte d’entrée du Vih/Sida.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.