spot_img
lundi, avril 22, 2024
More
    spot_img
    AccueilActualitésSociétéKinzau-Mvuete : instruites sur la planification familiale et les violations sexuelles

    Kinzau-Mvuete : instruites sur la planification familiale et les violations sexuelles

    -

     

    femmes juristes et avocates en sensibilisation à Kinza-Mvuete/Infobascongo
    femmes juristes et avocates en sensibilisation à Kinza-Mvuete/Infobascongo

    A Kinzau-Mvuete à 70 km de Matadi, le manque de planification familiale pousse les femmes à donner naissance à plusieurs enfants, les jeunes filles à subir les violences sexuelles en devenant mère précocement. Unies, des femmes médecins et des Avocates sont allées leur sensibiliser sur les dangers qu’elles encourent.

     

     

    Dans leurs tenues sur lesquelles on pouvait lire un message de lutte contre le sida, elles s’adressaient aux femmes de Kinzau-Mvuete d’abord au marché.  Attentive, une adolescente enceinte portait pourtant un nourrisson au dos.  Un peu plus loin d’elle, d’autres femmes s’entretenaient avec Marie, une jeune maman sur les méthodes traditionnelles et modernes de planification familiale. Celle-ci a donné naissance à 9 enfants. Elle ne connaît ni son âge encore moins celui des ses enfants. Heureuse de ce qu’elle a apprise, elle  lance : ‘’ Je ne veux pas mourir. Aidez-moi à ne plus enfanter’’.

    Ces femmes médecins et Avocats se sont aussi adressées à leur semblable au centre de santé de Kinzau-Mvuete. Selon un rapport de cette institution médicale,’’ 75 adolescentes de 13 à 17 ans sont tombées enceintes en 2009’’. Pour Nelly Makungu, responsable de la maternité,’’ le démon de l’impudicité règne dans cette cité’’. Elle se demande si la sensibilisation peut changer la mentalité des habitants. Cependant, elle conseille à ces femmes de plus parler aux filles dans les écoles.

    Me Corines Kamwanya de l’Association des femmes juristes au congo qui signale que le rapport de ce centre de santé démontre à coup sûr que les violences sexuelles sont une réalité dans cette juridiction demande aux parents et filles de dénoncer.

     Bien que satisfaite de l’activité, Dr Myriam Kalanzaya, Présidente de l’Association des femmes médecins œuvrant au congo(Afemoco) souligne que Kinzau-Mvuete a fortement besoin de sensibilisation.

    Cette activité a été rendue possible avec l’appui de Simon Mbatshi, le Gouverneur, le Fond des nations-unies pour la population(Unfpa) et le Programme national multisectoriel de lutte contre le sida(Pnmls).

     

    Articles Liés

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

    Stay Connected

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    0SuiveursSuivre
    21,600AbonnésS'abonner

    Articles recents