L’équipe Fatshi 20 apporte réconfort et espoir aux familles des victimes de Mbanza-Ngungu

0
707

Au milieu de la douleur, une équipe de campagne de Félix Tshisekedi composée du professeur Mukoko Samba et de Yannick Luntadila apporte un réconfort aux familles endeuillées et des blessés après l’adresse électorale de leur candidat à Mbanza-Ngungu, au Kongo central.

Prospérine Ndongala est à Mbanza-Ngungu, la présidente de la ligue des femmes de l’UDPS, le parti au pouvoir. Depuis le 1er décembre,elle est au chevet de son fils fracturé après le meeting du candidat 20. La visite de l’équipe de campagne du Kongo central de Félix Tshisekedi lui redonne du baume au coeur. « Le sens de responsabilité de Félix Tshisekedi nous réjouit. Les cas sont légions où des familles des victimes ont été abandonnées à elles-mêmes après des drames du genre, reconnaît-elle. Je me suis rendue avec mes enfants au stade Kitemoko parce qu’ils voulaient voir le président Félix Tshisekedi. Malheureusement, il est arrivé cet acident. Je demande tout simplement la prise en charge rapide de l’enfant car il étudient en 4eme construction. Nous voulons aussi une prise en charge totale pour lui éviter des séquelles à venir. »

Evacuement des malades en vue

A l’hôpital « Maternité de la cité » , le docteur Matondo parle de 28 blessés. L’équipe du candidat 20 les rend visite, les réconforte. Elle sillonne aussi d’autres formations médicales où sont admis aux soins d’autres victimes. »Nous saluons la bravoure des médecins et infirmiers qui n’ont pas attendu l’implication des autorités concernées », lance reconnaissant le professeur Mukoko Samba. Ceux qui ont déjà regagné leur domicile verront cette équipe les réconforter. « Ce geste n’est pas une posture politicienne. Le candidat n°20 a suspendu sa campagne lui qui a encore à battre campagne dans 13 provinces. C’est l’expression de sa douleur sur ce qui est arrivé », explique le professeur Mukoko . Mais les formations médicales qui accueillent les victimes ne sont pas toujours bien loties. La maternité de la cité, la deuxième dans les Cataractes, après l’hôpital général de référence de Nsona-Nkulu a vachement besoin d’appareils d’échographie, de radio, des lits,matelas… L’équipe diligentée par le candidat n°20 rassure que « pour les cas délicats, ils seront évacués »

Plus jamais ça

Les morts survenus le 1er décembre dernier après le discours du président-candidat des suites de trébuchement sont six. « Tout doit être fait pour que chaque cas soit traité comme il se doit. La campagne électorale n’est pas un moment pour compter des morts et enregistrer des blessés.C’est pour cela que Félix Tshisekedi exige une enquête pour établir les responsabilités et tirer les leçons pour que cela n’arrive plus », élucidé Mukoko Samba.

La mission de cette équipe de campagne concerne aussi Tshela où une Kimbanguiste est morte d’étouffement au stade Kasa-Vubu où Félix Tshisekedi a ténu un meeting le 23 novembre dernier.