La CENI décrit le job description des témoins, observateurs et journalistes à Matadi

0
210
Siège de la Ceni Kongo-Central/Infobascongo

La centrale électorale poursuit sa campagne d’éducation civique et électorale en RDC. Lundi 27 novembre, dans la salle Victoria, Guylain Munzondo, conseiller juridique du président de la CENI déballe aux parties prenantes au processus électoral le job description des témoins, observateurs et journalistes qui seront accrédités par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour l’observation des élections du 20 décembre prochain.

Témoins et observateurs potentiels, journalistes comme candidats députés… sont tout oreille à l’exposé de Guylain Munzondo. Il met en évidence, non seulement les droits et devoirs mais aussi les limites des témoins, observateurs et journalistes dans le bureau de vote ou centre de vote. « Le témoin doit assister à toutes les opérations couvertes par son accréditation sans toutefois se substituer aux agents électoraux. Faire mentionner les observations, réclamations et constatations éventuelles sur les procès-verbaux… En revanche, il doit s’interdire de battre ou de porter des signes partisans dans les lieux de vote ou (CLCR) Centre local de compilation des résultats. Il ne doit pas s’immiscer dans le déroulement des opérations électorales…”, spécifie Guylain Munzondo.

Les observateurs aussi

Quant à l’observateur, il doit “accéder à tous les lieux de leur ressort d’accréditation où se déroulent les opérations organisées par la CENI sans interférer sur les opérations électorales. S’assurer de la régularité des opérations électorales conformément à la loi et aux procédures édictées à cet effet, faire montre de professionalisme, neutralité et impartialité dans l’établissement de rapport… Il doit s’interdire de battre campagne ou porter des signes partisans au risque du retrait de l’accréditation…”, prévient Guylain Munzondo. Une copie de ce rapport établi par l’obsvateur sera déposé à la CENI, à l’Assemblée nationale, au Sénat et au gouvernement.

Ces principes susmentionnés s’appliquent également aux professionnels des médias. Cependant ceux qui vont déroger à cet exercice se verront « sanctionner conformément à l’article 88 et 95 de la loi électorale ».

369 bureaux de vote à Matadi

Les participants à cette sensibilisation sont éclairés du travail qui les attendent. “Les gens confondaient le rôle de témoin et d’observateur, mais avec les éclaircissements que nous avons reçus nous avons compris le travail de chacun, regrette,Joseph Kuiya, Coordinateur provincial de la nouvelle société civile Kongo central 1. J’ose croire que le jour du vote, le témoin comme l’observateur, chacun fera correctement son travail.”

Matadi comme circonscription électorale contient 369 bureaux de vote. C’est le moment pour la CENI d’afficher les listes électorales dans ces bureaux. “Il faut maintenant les situer parce que quand nous allons accréditer les témoins, il faut que ces témoins sachent où on va les envoyer. Mais quand on dit globalement comme ça, qu’il y a 369 bureaux de vote, on ne sait pas à tel centre de vote, il y a combien de bureau de vote à l’intérieur, ça, on ne nous a pas dit”, déplore Mabaro Pambu qui signale que le même cas de figure pour les électeurs.