Matadi : le repos éternel des missionnaires catholiques perturbées

4
55

 

des tombes profanées
des tombes profanées

A Matadi, chef-lieu du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, les tombes des premiers missionnaires Catholiques sont entrain d’être profanées. Le diocèse de Matadi s’insurge contre cette profanation et exige que les coupables soient punis.

 

 

 Des ossements, des croix…sont désormais perceptibles à côté des tombes. Quinze au total ont été profanées. Parmi les personnes surprises entrain de casser des tombes pour le compte  d’un monsieur non encore identifié qui veut y construire sa maison, deux se sont sauvées. Quant à leur coéquipier, il est au cachot.

Pour un des responsables de l’église,’’ le lieu doit être sécurisé et les inciviques sévèrement punis’’, disait-il  enragé à Jean,-Marc Nzeyidio, le Maire. Ce dernier a promis s’investir pour que ce lieu touristique ne soit plus profané. Cependant, il a fait savoir que dans deux de ses correspondances, il demandait à l’église de veiller à ce que ces tombes ne restent pas enfuient sous l’herbe pour ne pas donner accès aux profanateurs.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.