La fondation Niondo Toko Robert apporte des vivres aux victimes des émeutes de Kimpese

0
1161

Pour soulager un tantinet les blessés, victimes des échauffourées du 29 et 30 janvier dernier entre les habitants de Kimpese dans le territoire de Songololo et la police , la fondation du député national Nyondo Toko Robert , élu de Muanda leur apporte des vivres. C’est des mains de Mulopwe Kalonji,membre de la fondation qu’ils les reçoivent.

L’élu de Muanda a voulu compatir avec les victimes de ces événements malheureux qui sont survenus à kimpese. C’est ainsi qu’à travers sa fondation qui est spécialisée dans le social, le développement, la formation et les œuvres caritatives,elle a pensé apporter cette assistance à travers cette petite délégation que nous conduisons pour encourager les malades, leur remettre ce petit rien et aussi consoler les familles éprouvées. Aussi, transmettre ses encouragements aux services de sécurité qui ont été dépêchés ici pour essayer de juguler la criminalité qui dérange la cité de kimpese”, explique Mulopwe Kalonji. Dans sa gibecière: des sacs de riz, bidons d’huile, boîte de lait, …

Générosité au-delà de Muanda

Le député national, élu de Songololo Zola Dodo était à la suite de cette délégation. C’est lui qui a plaidé pour une intervention du député Niondo après avoir auparavant soutenu les blessés.
Lors de sa récente visite de réconfort, il a enregistré plusieurs doléances de la part des blessés. « Que Dieu bénisse le député Robert Niondo parce qu’il réalise un geste caritatif au-delà de son territoire. Nous devons porter dans nos cœurs une telle personne »,recommande-t-il.. « Ce n’est pas pour la première fois que l’honorable Niondo agisse au-delà de son territoire d’origine. Il a voulu agir en tant que notable du Kongo central et aussi en tant qu’élu national de Muanda »,précise Mulopwe..

Les échauffourées du 29 et 30 janvier dernier entre la police et des habitants de Kimpese qui manifestaient contre l’insécurité avaient ôté la vie à sept personnes et blessé 13 autres. Ces derniers sont admis aux soins à l’Institut médical évangélique de Kimpese.

Nous remercions Robert Niondo pour l’acte posé, car peu de personnes peuvent penser à faire ce geste », se réjouit un blessé qui sollicite de l’ aide. « Car j’ai tout abandonné et je vis des travaux champêtres”, se lamente l’un d’eux. Il ne savait pas qu’aux vivres s’ajoutait de l’argent dont le montant n’a pas été révélé à la presse. Ils peuvent donc s’acheter des médicaments, ‘honorer leurs factures après rétablissement…

Les familles endeuillées ont, elles aussi reçu des vivres et de l’argent pour soutenir l’organisation de leur deuil.

Cette délégation a aussi échangé avec Evariste Kazadi, administrateur de territoire de Songololo sur la nécessité d’observer la paix à Kimpese. Cela passe aussi par un soutien à la police,estime Mulopwe Kalonji qui a remis des vivres ,non vivre et de l’argent.