Matadi : Découverte du cadavre de Christian Ngimbi, un des clandestins jetés dans le fleuve

0
68
Island of luck au mouillage/infobascongo

Un des clandestins jetés par l’équipage du navire Island of Luck a été retrouvéPhoto 059
mort hier . Ce sont des pêcheurs qui ont découvert Christian Ngimbi  à 3 Km de Matadi, capitale du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa.
A moitié nu, les yeux grandement ouverts, mains ligotées, couteau percé au niveau de son cou, des signes qui témoignent de la torture subie par
Christian Ngimbi, un habitant de Matadi de 24 ans. Une odeur nauséabonde se dégageait du
lieu où flottait son corps ce, non loin du pont maréchal. Il était méconnaissable. C’est un des rescapés qui l’a reconnu. ‘’ Oui, c’est Christian. Je reconnais sa paire de pantoufle.’’,
s’écria-t-il,larmoyant ses deux mains sur sa tête. D’après son témoignage, ils
étaient  10 à bord du navire Island of Luck.

 

Ngimbi Malela, père de la victime inconsolable  a émis le vœu de voir les bourreaux de son fils être sanctionnés sévèrement par la justice.

Il y a de cela 5 jours que des clandestins ont été jetés dans le fleuve après avoir été tabassés par un personnel navigant Russe,Ukreniens,Philippins et Ghanéens à hauteur du village Kongolo au port de Socope à Matadi.
La dépouille mortelle de l’infortunée a été  évacuée par une équipe de la croix rouge pour  sa dernière demeure : le cimetière de Boko à la rive droite du fleuve Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.