spot_img
jeudi, avril 25, 2024
More
    spot_img
    AccueilA la uneKongo central: politiques et société civile convient les députés provinciaux à privilégier...

    Kongo central: politiques et société civile convient les députés provinciaux à privilégier la “méritocratie” lors de l’élection du gouverneur

    -

    Les députés provinciaux du Kongo central s’apprêtent à élire le gouverneur qui dirigera la province pendant les cinq prochaines années. Dans l’entre-temps, les acteurs politiques comme la société civile exhortent les représentants du peuple Ne-Kongo à l’hémicycle à prioriser la “méritocratie” à une vingtaine de jours de ce scrutin.

    “Les législateurs qui sont passés ont été haï de la population dès le départ de part les types de gouverneurs qu’ils avaient votés. Je ne vous dis pas de voter X ou Y mais d’être à l’écoute de ceux qui vous ont élus. Tous ceux qui vous ont élus n’ont pas été de votre parti et si aujourd’hui vous êtes là vous devez obéir au mot d’ordre du parti en sacrifiant la méritocratie, nous sommes désolés. Cette fois, vous avez une occasion en or, une opportunité de créer déjà dès le départ une confiance avec la population de voter les gens que les populations vous parlent, une personne qui doit connaître et être connue par la province”, estime Simon Nsilulu Mayamona, Coordonnateur adjoint de la société civile de la RDC Kongo central. Cependant pendant la campagne électorale les suspicions sur le monnayage de voix par les députés provinciaux fusent dans tous les sens. “Lorsque vous serez dans l’urne pour élire le gouverneur ne songez pas à vous. Pensez à cette population qui vous a donné cette confiance. Et cela aidera cette province à aller de l’avant”, conseille Cédric Kuzangutulu, Secrétaire exécutif urbain d’Alternative pour un Congo nouveau au Kongo central.

    La compétence

    La province du Kongo central fait face à des enjeux multidimensionnels sur tous les plans : sécuritaire, social, infrastructurel… comme le reconnais Simon Nsilulu Mayamona : “Notre province hier était une véritable havre de paix pour quiconque voulait venir y habiter. Aujourd’hui, nous avons quitté le havre de paix pour devenir un centre des spectacles odieux et scandaleux, de mafias, de détournement de fait de paille…”. Pour lui, le prochain gouverneur doit “avoir une maîtrise sur la décentralisation et l’administration de territoire parce que le développement part des territoires et ne pas être conflictogène”. Le député provincial honoraire du Kongo central, Bela Bantu pense que “la province a besoin d’une intègre, travailleur, honnête, soucieux du bien-être de la population et conscient de la difficulté de ses frères Ba-Kongo. Le Kongo central est l’une des provinces les plus riches de la RDC, mais apparemment cette richesse ‘e profite pas aux Ne-Kongo. Nous avons besoin d’un gouverneur qui va redonner sourire à ses frères”, souhaite-t-il.

    Défendre les intérêts de la province

    Les interlocuteurs d’infobascongo font remarquer que ceux qui ont dirigé le Kongo central ont œuvré pour le compte de leurs partis politiques, ceux qui les recommandent passant outre la province. “Les élections de gouverneur détermine l’avenir de la province. Nous souhaitons avoir un gouverneur capable de comprendre son rôle. Quand on est à la tête d’une province, on travaille pour cette province là. On ne travaille pas pour les intérêts de ses parrains. Nous souhaitons que le prochain gouverneur soit celui pour qui la priorité sera sa province, chercher les voies et moyens pour développer cette province. Nous sommes sans ignorer que cette province contribue énormément à la recette au budget de l’État, mais quels sont les ressentis à l’interne ? Nous devons avoir un capable de défendre les intérêts de la province”, pense Cédric Kuzangutulu.

    Au Kongo central, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a dévoilé la liste des tickets retenus à ces élections notamment Guy Bandu – Val Massamba ; Grâce Bilolo – Prospère Ntela ; Ladhy Kinkela – Chantal Luzolo. Ces élections se dérouleront le dimanche 28 avril prochain. Les députés provinciaux vont également élire les sénateurs peu avant ces élections le dimanche 21 avril.

    Articles Liés

    Stay Connected

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    0SuiveursSuivre
    21,600AbonnésS'abonner

    Articles recents